Peut-on passer par une SCI pour effectuer son investissement locatif ?

Utiliser une SCI pour sa location

Vous projetez d’acheter un bien immobilier. Pour éviter que plus tard, vos enfants aient à verser des droits de donation ou de succession pour disposer de ce patrimoine, vous avez la possibilité de les associer à votre achat. Cette acquisition représentera alors un patrimoine locatif qui vous permettra de vous procurer des revenus au moment de la retraite ; vous pourrez aussi le dédier à être votre résidence secondaire. Vous pourrez dans les deux cas créer une société civile immobilière, une SCI, qui constituera donc soit un complément de revenus à la retraite, soit une résidence secondaire, ou encore une solution qui permet d’égaliser la transmission entre vos enfants héritiers.

Parlez-en à votre famille

Si vous souhaitez monter une SCI, parlez-en d’abord aux membres de votre famille avant de vous décider à vous lancer dans le projet. Vous leur direz le montant de votre apport et les informerez donc du besoin ou non d’un prêt bancaire. Il est possible que l’un de vos enfants ne veuille pas s’associer ; vous devez vous en tenir compte lorsque vous monterez le dossier. Sachez par ailleurs que la composition de votre famille, l’âge de chacun de vous ainsi que l’entente entre vous tous restent des éléments importants pour la décision de passer par une SCI.

La SCI, pour faciliter la transmission

Grâce à la SCI, la transmission à vos enfants à moyen et à long terme devient plus simple. Mais, vous ne pourrez donc pas tout laisser pour votre conjoint, ni pour un de vos enfants que vous pourrez vouloir gratifier plus que les autres. Ensuite, sachez que même si vous commencerez à transmettre à vos enfants le bien immobilier, vous avez toujours le droit et la possibilité de garder la main dessus. En d’autres termes, si vous, étant parent, êtes le gérant de la SCI, vous avez entièrement le pouvoir sur toutes les décisions et sur l’administration, sans que vous ayez besoin de l’autorisation de vos enfants.